/medias/image/2490143295ad86cdc50dcf.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Antoine : réussir son début de carrière en finance de marchés

Interview

-

11/04/2016

Antoine Berger, promotion 2015 à Lyon, a choisi une majeure en finance. Après avoir réalisé son stage chez Crédit Agricole Corporate & Investment Bank en titrisation, il a réussi à intégrer le double diplôme « International Masters in Finance Brazil/Europe » à la Fundação Getulio Vargas à Sao Paulo au Brésil. Une brillante carrière en finance de marchés qui démarre pour lui ! Il témoigne de son parcours.

Quelles étaient tes fonction au sein de la société Crédit Agricole Corporate & Investment Bank ?

Lors de mon stage de fin d’études, en 2015, j’ai eu l’immense chance d’intégrer les équipes de titrisation du Crédit Agricole Corporate & Investment Bank (CA-CIB), banque d’investissement du groupe Crédit Agricole S.A. à Paris La Défense. La titrisation consiste à transformer les actifs illiquides détenus par un client, en titres liquides vendus sur les marchés financiers. Le corps de métier possède des aspects très variés : relation avec le client, côté juridique de l’opération, de l’audit mais aussi et surtout celui des marchés financiers. La titrisation participe pleinement au financement de l’économie réelle. Cette méthode permet d’apporter aux entreprises un financement meilleur marché.

En quoi consistaient tes missions ?

L’aspect multi-facette du métier amène donc des missions très variées : mise en place des transactions, restructurations, création de couvertures contre le risque, création et automatisation de reports et de suivi de transactions, production de documents pour renouvellement et création de nouvelles transactions. Depuis 2008, la partie « régulation » est aussi très importante.

En tant que stagiaire, il fallait que je puisse être polyvalent et multitâche. Le « montage en opération de titrisation » étant la seconde ligne du Front Office, ma position me permettait d’être visible auprès des départements de recherche qualitative, des structureurs à Londres, Milan, Paris. Il me fallait comprendre chacun des détails d’une transaction afin de pouvoir mettre à jour les départements comptables et Middle-Office.

Quel a été ton cursus avant d’obtenir ce poste ?

Après avoir obtenu mon baccalauréat au sein de l’Institution des Chartreux, j’ai directement intégré le BBA INSEEC (ECE LYON, à l’époque). Le discours du directeur à propos du « pragmatisme » du cursus imposé par l’école m’a particulièrement touché. Depuis le lycée, je planifiais déjà de faire carrière en finance de marchés. De plus, l’emploi du temps me permettait de continuer à pratique le basketball à haut niveau.

J’ai effectué mon stage de deuxième année au sein de la Banque Populaire Loire & Lyonnais en Gestion Sous Mandat (gestion de portefeuille actions/obligations, Banque Privée) puis suis parti en échange 1 an au Texas, à l’University of Texas at Browsville. De retour pour le dernier semestre à Lyon, j’ai eu la chance de décrocher un entretien chez CA-CIB et vous connaissez la suite.

Quelles sont selon toi les compétences ou expériences acquises au sein du BBA INSEEC qui sont le plus utiles pour une carrière en finance de marchés ?

Pragmatique, le BBA INSEEC propose un cursus innovant, très international et orienté sur les compétences professionnelles. 12 mois d’expérience professionnelle divisés en 3 ou 4 stages établissent une réelle différence sur le marché du travail. Une expérience approfondie à l’internationale est aussi très valorisée. De plus, la flexibilité du cursus nous permet de construire notre propre projet et de raconter une « histoire » qui sort du commun en entretien d’embauche ou de stage.

Les valeurs de l’école ont toujours été les mêmes : être compétitif, non pas en imitant les autres institutions, mais en créant quelque chose de différent. Cela nous permet donc d’être adaptable, réactifs et en soit intéressants à écouter et à connaître, au travers de notre vécu.

As-tu des conseils pour les étudiants qui souhaitent avoir une carrière en finance de marchés ?

Sans le cacher, chez CA-CIB, 100% des stagiaires étaient issus de grandes écoles (Centrale Paris, HEC, EM Lyon, ESSEC, ESCP, etc.). J’étais un peu l’outsider, avec, en quelque sorte, quelque chose à prouver. Mais j’avais quelque chose de différent : une expérience valorisable.

Le BBA de l’INSEEC nous permet de construire notre propre CV international, en soit une opportunité de faire quelque chose de grand. Mes conseils pour les étudiants aspirant à travailler en finance de marché : ne pas avoir « froid aux yeux » et postuler aux offres disponibles sur les sites des banques (le nombre de stagiaires en banque d’investissement est très important). Soyez cohérent et construisez votre CV en conséquence. Une fois en stage, travaillez dur et porter les valeurs de notre école !

Comment envisages-tu la suite de ta carrière professionnelle ?

Par la suite, j’ai eu la chance d’intégrer le double diplôme « International Masters in Finance Brazil/Europe », classé #19 dans le monde par le Financial Times. Le cursus consiste en 6 mois à la Fundação Getulio Vargas (Sao Paulo, Brésil), référence en Amérique latine pour la Finance et 6 mois à Nova School of Business & Economics (Lisbonne, Portugal). Après ces 2 semestres très intensifs, je compte effectuer un autre stage au sein d’une banque d’investissement et enfin accéder au marché du travail de manière définitive !

Source: https://ece.inseec.com/actu-ecole-commerce/index.php/antoine-carriere-en-finance-de-marches
Auteur: Groupe INSEEC
 

122 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interview

[A lire] Portrait de Jean-Claude Puerto, Président-fondateur d'Ucar et président de l'ADI-Inseec

User profile picture

Admin ADI

03 octobre

Interview

LA PRESSE EN PARLE

User profile picture

Admin ADI

17 septembre

Interview

ETUDIANT UN JOUR, ALUMNI TOUJOURS

User profile picture

Admin ADI

24 janvier